Un banc pour défendre la biodiversité

Afin d’encourager la biodiversité en ville et sensibiliser les publics, la société Sineu-Graff conçoit des bancs refuges pour insectes.

 

Comment promouvoir la biodiversité dans le paysage urbain ? Pour répondre à cette question, Vincent Schaller, le président de la société Sineu Graff a conçu une innovation pour le moins originale : un banc refuge pour insectes. Son entreprise, qui a pour vocation la fabrication de mobilier urbain, s’est associée à « Défi Écologique », un collectif d’entrepreneurs alsaciens qui voue leur expertise au service de la biodiversité.

 

Un refuge qui allie confort et écologie

Le banc refuge permet aux insectes de trouver un abri et un lieu pour se reproduire l’hiver. Julien Hoffmann, de Défi Écologique explique que les techniciens du projet ont « creusé différentes formes de trous adaptés à chaque espèce : hachures, ronds, traits horizontaux… ». On retrouve également de la matière organique à l’intérieur des bancs, tels que des coquilles d’escargots pour attirer les abeilles, des pommes de pin pour les coccinelles etc. Vincent Schaller ajoute qu’ils ont « la possibilité de combiner deux fonctions : le confort pour le passant et l’habitat pour les insectes. »

 

Sans risque de piqûre pour les passants

Pas d’inquiétudes, il n’y a aucun risque de se faire piquer. C’est même « moins dangereux que de mettre une nappe de pique-nique au milieu d’une praire », affirme Julien Hoffmann, car « les espèces attirées sont totalement inoffensives pour l’homme ».

 

Sensibiliser pour mieux comprendre

Une fois assis sur le banc, les passants ont la possibilité de scanner un QR code qui les dirige sur le site internet consacré au dispositif. Le nombre d’insectes ne cessant de chuter, ce mobilier urbain va permettre de promouvoir l’importance et la fragilité de la biodiversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.